Télétravail

Le personnel du centre administratif est joignable par courriel et téléphone seulement.

Télétravail

Le personnel du centre administratif est joignable par courriel et téléphone seulement.

Apprendre à distance

Nous nous souviendrons tous de 2020 comme une année ayant amené son lot de défis et de situations exceptionnelles. Pour chaque apprenant, il s’agit sans doute d’une année qui aura bouleversé l’ordre naturel des choses, le poussant à considérer ses apprentissages sous un nouveau jour. Peu d’entre eux ont, auparavant, fait leur cours ailleurs que dans la classe. Apprendre à distance, ce n’est pas comme apprendre en classe! Que doit-on savoir si on veut réussir et apprécier l’expérience d’apprentissage à distance?

Les bonnes pratiques à la maison

Aménagement d’un espace de travail
Bien que les logis de chacun soient différents, il y a quelques règles de base à respecter quand vient le temps d’organiser son espace de travail. On doit se retrouver dans un endroit calme, propice à la concentration et loin des distractions. La position aussi est importante! Il faut opter pour une position assise, avec suffisamment de place pour déposer les livres ou manuels et pour installer l’outil numérique nous permettant de suivre les cours à distance. Suivre un cours étendu dans un lit, c’est peut-être confortable, mais ce n’est vraiment pas l’idéal lorsque vient le temps de se concentrer ou d’intervenir en classe.

Se fixer un temps de travail (et le respecter!)
Quand on ne sort pas de la maison et qu’aucune cloche ne sonne pour nous dire quand commencer à apprendre, la gestion du temps, ce n’est pas évident. On devrait commencer par se fixer un horaire de travail (et à le respecter!). Idéalement, il faut débuter par l’horaire des cours fixé par l’école, en s’assurant de toujours y être présents et prêts à travailler. Ensuite, on devrait planifier la semaine de travail en y plaçant les moments de travail autonome, d’étude, etc. Il ne faut pas oublier d’y ajouter des pauses et de les respecter. Elles sont importantes pour maintenir l’équilibre.

Éloigner les distractions
Au point précédent, on suggérait de se fixer un horaire, un temps de travail. On devrait en faire de même pour nos loisirs! Comme on dit, chaque chose en son temps. On peut planifier du temps pour lire, pour texter ou pour jouer. Quand on est au travail, on doit toutefois laisser ces distractions le plus loin possible.

Se fixer des objectifs
On devrait travailler en s’étant préalablement fixé un objectif. L’important, c’est de s’assurer que cet objectif est réaliste et tient compte de la réalité de chacun. On doit être conscient de ce qu’on sait comme de ce qu’on ne sait pas. Avant d’entamer un nouvel apprentissage, on doit s’assurer de comprendre et de maîtriser ce qui a été vu. Bref, on ne devrait être en mesure de travailler un peu chaque jour et éviter de se surcharger pour tout faire d’un coup.

Connaître et utiliser les ressources disponibles
Déjà, il existait des tonnes de ressources pour les élèves et apprenants de tous les niveaux. Depuis le printemps passé, le nombre de ressources a explosé. Avant de se décourager parce qu’on ne comprend pas un élément qu’on doit apprendre, on peut d’abord consulter son enseignant ou une ressource en ligne spécialement conçue pour nous aider. Le site École ouverte dresse la liste de tout un éventail de ressources pensées pour les élèves. 

Utiliser son réseau
En cas de problème, on devrait savoir vers qui se retourner. Les camarades de classe, les enseignants, les membres de la famille et les sites web spécialisés représentent un mine d’or d’informations, de collaboration et d’entraide. Parfois, ça peut permettre de trouver l’aide dont on a besoin. Parfois, c’est juste pour le plaisir de faire les choses ensemble.

 

La visioconférence

Suivre un cours en direct sur le web, ce n’est pas comme le faire en classe. Comme la présente situation n’a pas de précédent, le contexte dans lequel elle nous plonge est lui aussi nouveau. En visioconférence, il y a quelques règles à respecter. On appelle ça la nétiquette!

Vêtements appropriés
Tout comme à l’école, lorsqu’on apprend depuis la maison, on doit porter une tenue appropriée et soigner son apparence. L’idéal, c’est de garder la routine des jours d’école et de s’habiller comme si on y allait!

Le respect
Tout comme à l’école, on doit être respectueux en tout temps. Les grands classiques subsistent, tel qu’un langage soigné, le fait d’attendre son tour ou la ponctualité. Le contexte numérique ajoute toutefois de nouvelles variables à la notion de respect en classe. En voici quelques-unes:

  • Éviter les mots écrits en majuscules. Dans le “non-verbal” du web, ça s’apparente à crier ou à exprimer de la colère
  • Activer sa caméra et son micro à la demande de l’enseignant. Il sera difficile pour ce dernier de s’assurer de la compréhension de tous, de voir si les élèves sont toujours là ou d’interagir directement avec eux si les caméras restent fermées. Ajoutons aussi qu’enseigner seul, face à un écran noir, c’est très difficile pour le moral et la motivation des enseignants.
  • Ne pas faire de saisie d’écran ou d’enregistrement, à moins d’y être invité par l’enseignant.
  • Ne rien diffuser sur les réseaux sociaux ou sur tout autre média en lien avec la visioconférence.
  • Participer uniquement aux cours auxquels on est invité.

Nourriture et breuvages
Tout comme à l’école, lorsqu’on suit des cours depuis la maison, on doit attendre les pauses pour manger. Pendant les cours, on peut boire de l’eau si nécessaire!

Environnement contrôlé
Comme mentionné précédemment, suivre les cours depuis la maison devrait se faire depuis un environnement contrôlé. Les sources de distraction devraient être mises de côté et les éléments qui pourraient causer du bruit et perturber la visioconférence doivent être éliminés.

 

En bref, chaque comportement devrait être réfléchi et choisi comme il le serait en classe. Un élève ne peut déjeuner pendant son cours de français, tout comme son parent ne peut interrompre l’enseignant en pleine classe pour apporter une précision ou poser une question. Le contexte est différent mais la base, elle reste la même!

 

Texte rédigé par Jean-Sébastien Brouard et Jean-Luc Lemieux, conseillers pédagogiques