Les mots qu'il faut
2019-2020

 

Archives
2010-2011 2011-2012 2012-2013 2013-2014 2014-2015 2015-2016 2016-2017
2017-2018 2018-2019          

 

Le Mot du Jour Antidote

Cliquez sur: Antidote

Pour une nouveauté humoristique

Cliquez sur :  Humour

Le mot juste

Cliquez sur : juste


 

Avec les élections fédérales du 21 octobre prochain et le fait que  Maxime Bernier, chef du Parti Populaire du Canada fera face à un autre Maxime Bernier dans le comté de Beauce, ça m'a donné l'idée de commencer la nouvelle année aréquienne avec le parler beauceron.  Un petit clin d'œil!

Voici quelques exemples du parler beauceron.  Certains mots cités ne prennent peut-être par  leur origine en Beauce mais ils sont utilisés dans la région.   D'autres mots deviennent particuliers par leur prononciation.

Dans la  Beauce, on retrouve des diépes (guêpes),des ldjèvres (lièvres), des djiboux (hiboux), des chevreux (chevreuils) pis des frémilles (fourmis).  On va à la pêche à la parchaude (perche).On scie le bois avec un sciotte ou un boxa (scies à main).  Les Beaucerons sont des patenteux (bricoleurs), ils chedèvrent (fabriquent) toutes sortes d'objets.

Les Beaucerons ont parfois mal au reinquier (reins).

Parmi les vêtements, on retrouve la fameuse soute-à-panneau (sous-vêtement masculin) et les bottes à douilles (bottes hautes et lacées dans des œillets, sortes de douilles).

On abat des âbes (arbres). Les Beaucerons vont cri (chercher) les animaux.  Il s'est éjarré (tomber en s'écartant les jambes) en tombant sur le ganoué ( pont donnant accès à une grange ou un réservoir de cabane à sucre).

 

Pierre Laflamme-Gosselin, 15 septembre 2019

PLG/hd